Matériel roller-derby

Matériel roller-derby

Le Roller Derby nécessite donc un équipement indispensable :

  • Patins de type « quads »
    (quatre roues non alignées)
  • Protège-genoux
  • Protège-coudes
  • Protège-poignets
  • Casque
  • Protège-dents

Les patins

Les patins doivent être de type « quads », c’est-à-dire à quatre roues non alignées. Il existe des quads de différents types (avec/sans talonnette, baskets, bottines, etc) selon la spécialité.
En roller-derby, on trouve des patins spécialement dédiés à la pratique. Ils se composent d’une chaussure en cuir basse avec laçage et une semelle rigide.
Les marques présentant des modèles dédiés au Roller-Derby sont : Riedell et Suregrip.
Les prix vont de la centaine d’euros à des modèles pouvant atteindre plus de 400 euros. Les écarts de prix sont dus à la qualité de la chaussure, le type de platine (nylon ou aluminium), les roulements, le type de roues. Pour un premier achat et pour une pratique normale, les patins d’entrée de gamme sont tout à fait suffisants. Une majorité des filles pratiquant en France à l’heure actuelle possèdent les R3 par exemple.

mes quads

Solutions de replis

Le principal problème étant les difficultés d’approvisionnement des magasins face à la forte demande. A savoir que certains magasins font une réduction pour les pratiquantes venant d’associations ou de clubs de Roller Derby (il suffit alors de présenter la carte de membre de l’association).
Certaines filles pratiquent aussi avec des quads de type basket. Ceux-ci peuvent paraître intéressants si la pratique ne se limite pas au Roller-Derby. Le montage est personnalisé (on choisit la chaussure, la platine, les roulements et les roues) mais coûte plus cher (minimum 160 Euros). Toutefois, nous avons remarqué dans notre association que la majorité des filles qui s’étaient dirigés dans un premier temps vers ce type de montage ont par la suite acheté des patins type Derby.

Protège-orteils

A noter qu’il faudra penser à des « protège toes » (protège-orteils) qui vont permettre de protéger les patins lors des chutes et glissades. Ceux-ci peuvent se fabriquer artisanalement ou être remplacés par l’application de tape.

Les roues

Si vous pratiquez majoritairement en extérieur, il faut aussi investir dans des roues de type extérieur. Celles-ci sont beaucoup plus molles que les roues d’intérieur et vous permettra une meilleure accroche sur des surfaces plus irrégulières (environ 4 Euros la roue pour des Krypto Impulse et peut aller jusqu’à presque 8 Euros pour des Krypto Paname ou Suregrip Motion.

Roulements

Pour ce qui est des roulements (qui sont montés d’office sur les paires de Derby), ceux-de type Abec 5 suffisent amplement (sans nécessité d’avoir une grande marque).

Les protège-genoux

Les protège-genoux sont les protections les plus importantes au Roller Derby. En effet, la chute fait partie intégrante du sport, les genoux sont donc mis à rude épreuve. Il est important de bien les choisir et de ne pas s’orienter vers des modèles trop bas de gamme. Les caractéristiques d’une bonne paire sont une grosse surface de protection (afin de pouvoir glisser sur le sol), une surface en plastique et non de type anti abrasion, une bonne tenue au genou (il ne faut pas qu’ils glissent du genou à la première chute) et un bon amorti en mousse autour de la rotule. Les protections type « fitness » sont à proscrire. Elles n’englobent pas assez le genou et ne permettent pas de glissade. Les protections de « street » sont plus indiquées.
Les prix des protections adéquates vont de 25 Euros à plus de 100 Euros. Les principales marques existantes sont : Protec, TGS, Triple 8, 187…

Les protège-coudes

Certaines chutes du Roller Derby demandent de glisser sur les coudes. Il faut donc privilégier les protections présentant une grosse surface rigide. Les prix démarrent à une vingtaine d’euros

Les protège-poignets

Les protège-poignets doivent comporter une partie rigide allant du milieu de la paume de la main jusqu’au dessous du poignet.
Il est préférable d’éviter les protections ayant une partie rigide ne descendant pas sous le poignet, celles-ci peuvent occasionner des blessures). La majorité des protections de fitness conviennent. Les prix démarrent aux alentours de la dizaine d’euros.

Le casque

Il doit être de type « coquille » et être correctement ajusté à la tête de la pratiquante. Choisir un casque de mauvaise taille ne protégerait pas et reviendrait presqu’à patiner tête nue. De préférence, les casques doivent présenter un renfort en mousse au niveau de la tête pour améliorer le confort et la protection lors des chocs. Les sangles de fixation ne doivent pas causer d’inconfort ou de coupures.

Les premiers prix de « bons casques » sont à une trentaine d’euros (les casques moins chers ne présenteront pas une bonne protection).

Le protège-dents

 

N’importe quel protège dents de type simple (ne recouvrant que les dents de la partie supérieure de la mâchoire) convient. Les premiers prix sont aux alentours de 3 euros.
Astuce : si vous ne supportez pas le protège dents, qu’il vous donne envie de vomir, il suffit en général de le raccourcir un peu au niveau des molaires.

Conclusion

Les patins dédiés au Derby sont les plus indiqués. Au niveau des protections, il ne faut pas hésiter à mettre un peu plus d’argent dans les protège-genoux qui seront celles soumises le plus à rude épreuve.

Budget

Pour un équipement de départ, il faut donc compter un budget minimal d’environ :

  • Patins : 100 Euros
  • Protège genoux : 25 Euros
  • Protège coudes : 20 Euros
  • Protège poignets : 15 Euros
  • Casque : 39 Euros
  • Protège dents : 3 Euros

Soit un total d’environ 200 Euros auxquels on peut ajouter éventuellement 45 € pour un jeu de roues extérieures.

 

Notre partenaire en roller Derby :